"Plus de nouvelles", je fais quoi ?

  • Par adminmacc
  • Le 05/09/2016
  • Commentaires (9)

Depuis que j’ai commencé ce blog, j’ai compris que seulement 1% de mes lecteurs me gratifierait d’un signe de vie. Alors, sache que la plus petite attention de ta part, lecteur, est un plaisir ! Depuis plus d’un an, je reçois des commentaires très personnels qui attendent des réponses très personnelles et j’ai partagé des mails, des conversations avec des militaires, ou avec leurs conjoints. Ce weekend, j’ai reçu un message « Aidez-moi » et après l'avoir lu, j’ai eu envie d’écrire sur un sujet qui me tient à cœur : les relations.

Car il y a un « type de message » que je reçois un peu plus souvent que les autres. Si tu m’en as écrit un, tu n’aimeras pas que je te 6744466873 c343ab1b55 zrange dans un « type ». Tu as raison de ne pas vouloir rentrer dans les cases, mais dans les grandes lignes, le problème que l’on m’expose a souvent à voir avec un investissement inégal dans une relation de couple.

 « Mon chéri est en mission à Tahiti. Il ne répond plus à mes messages depuis 2 mois. Je suis très mal »

« On avait jamais parlé « armée » et il me sort qu’il commence ses classes, je ne le verrai plus pendant des semaines »

« On avait jamais parlé séjour à l’étranger. Les fiançailles sont prévues dans 2 mois et il m’annonce qu’il part seul en séjour en Guadeloupe. »

« Mon copain ne me donne plus de nouvelles. Je sais qu’il rentre tous les weekends. Il voit ses amis mais moi, je le croise rarement/jamais. Je dois m’inquiéter ?»

T’inquiéter non, mais comme verbe pronominal du premier groupe, je te suggère « te casser » ? Désolée de ne pas t’enfoncer dans cette prise de tête qui consiste à te demander « Est-ce qu’il m’aime ? », c’est au dessus de mes forces. Tu es jeune (souvent), tu es belle, tu as de l’avenir, alors pourquoi ne pas passer à autre chose (et je sais que c’est plus facile à dire qu'à faire, mais je sais aussi que c’est faisable, parfaitement, n’en doute jamais!)

Je n’aime que moyennement jouer les conseillères, j'ai peur d'être maladroite quand je réponds à ces messages. Mais disons qu’après mes presque 40 ans de vie, j’ai retenu quelques principes de bases en relation de couple (uhuh … oui bon, certains qu’on apprend comme on encaisse des uppercuts).

Voilà ce que j’ai retenu :

  • Il existe des personnes qui veulent une relation pour avoir une relation

Je ne sais pas comment appeler cette catégorie de personnes, mais pour les décrire, je dirais qu’elles ne tombent pas amoureuses de toi, mais préfèrent « ça que rien ». Une relation bancale plutôt que pas de relation du tout. Accessoirement, ça bouche un créneau dans leur emploi du temps/ça leur donne une semblant de vie/ou l’air « normal », c’est sympa !

  • Il y a des lâches

C’est le cas d’un militaire qui laisse sa copine sans nouvelles pour lui signifier une rupture sans avoir le courage de lui dire de vive voix (découvrir « le syndrome du congélateur »). C’est le cas d’une personne qui entame une autre relation alors qu’il est en couple avec toi. C’est celui qui te dit qu’il a préféré te mentir « pour ne pas te blesser ». Celui qui laisse pourrir la situation, devient imbuvable jusqu’à ce que tu craques et décides TOI de mettre un terme à l’histoire.

  • Un homme amoureux agit ! (simple non ?)

Au-delà des mots doux, des regards, des galanteries, un homme amoureux pose des actes qui signifient qu’il aime. Il te rappelle (c’est tout bête), va rechercher ta compagnie, te donner des nouvelles, veut se rapprocher de toi par n’importe quel moyen même quand il est un militaire sur le terrain. A moins qu’il ne soit employé à la DGSE, ou dans le cadre d’une opération spéciale, il n’y a pas de raison pour que tu restes plus d’un mois sans nouvelle (je vise large, lors des premiers temps de la mission Serval, j’ai eu le droit à 4 semaines, mais c’est exceptionnel).

  • Dans 90% des cas, ton amoureux (se) te "préfère" à ses amis/sa famille/son sport/sa passion

Je ne fais pas de généralité, mais tout de même, c’est un fait observable surtout quand débute la relation. Ce qui fait qu’une personne souffrant de dépendance affective* se trouve parfaitement rassasiée en début de relation et de plus en plus ‘délaissée’ quand son (sa) partenaire reprend un tant soit peu sa vie personnelle après quelques mois (ce qui est plutôt sain). Une personne amoureuse ne s’oublie pas, mais elle fait des concessions, des efforts pour se montrer présente et aimante. Tu n’es pas une option dans sa vie, tu es un choix.

Voilà pour la liste non-exhaustive des choses à savoir quand on se met en tête d’avoir une relation avec quelqu’un. C’est la base comme on dit. Je ne te parle même pas de démonstration d’affection en public, de notion de respect, de preuves d’amour, d’engagement, parce que sur le sujet, les sensibilités sont très différentes et ce n’est pas forcément fiable.

Tu es responsable de ton propre bonheur, alors si tu ne te sens pas aimé(e), important(e) quand tu es avec ton ou ta partenaire, c’est peut être que ce n’est pas la bonne personne. A moins que le concept « Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis» te plaise, il va te falloir exprimer clairement ce que tu veux et trancher le cas échéant.

Tu en es capable, d'ailleurs tu es capable de beaucoup plus que ce que tu crois, comme de te séparer de quelqu'un qui ne te mérite pas et d'être à nouveau heureuse après.

 

* si tu veux en savoir un peu plus sur la dépendance affective:  http://www.redpsy.com/infopsy/dependance3.html,

Je vais peut être faire un article de vulagarisation sur le sujet tiens ...

Photo credit: Ktoine via Visualhunt / CC BY-SA

 

attachement humeur vie de femme femme Femme de militaire absence militaire

Commentaires (9)

Orlane
  • 1. Orlane | 13/12/2017
Je viens de découvrir votre blog. Merci d'écrire. Ça m'a fait beaucoup de bien de vous lire. J'ai 17 ans, et mon copain 21, il est militaire et est parti pour une mission de 7 mois. Ca aide de pouvoir lire qu'on est pas seule a ressentir ça, et savoir comment ça se passe pour d'autres femmes qui sont dans une situation a peu près similaires
Justine
  • 2. Justine | 26/10/2017
Bonsoir !

J'ai lu deux de tes articles. Et je les trouve très intéressant et vrai surtout. Je suis fille de militaire à la base. Je sais ce que c'est que de ressentir l'absence de quelqu'un d'important. De voir sa mère ce dépatouiller comme elle peut en l'absence de mon père.

Un jour un militaire ma dit que c'est la femme qui a le plus de mérite. Oui je suis d'accord. Mais certaines femmes ne doivent pas oublier que le militaire en question aussi a du mérite. Car c'est lui qui laisse sa vie de famille derrière lui pendant un temps.

Fille de militaire. Copine d'un militaire. Quelle ironie. Il n'est pas encore parti je ne pense pas craindre ces départs. Mais Bon je ne sais pas vraiment ce que c'est. Je verrais bien lorsqu'il partira deux mois a partir de la nouvelle année je pense que ca va être dur car c'est un autre contexte.

Bon courage et continu décrire des articles et de donner des conseils. Tu es franche et c'est ce qui me plaît!
admin-mg
Bienvenue Marine !
Marine
  • 4. Marine | 11/09/2016
Je viens de decouvrir ton blog et je dois avouer qu'il vas bien m'aider a supporter ce nouveau départ merci ☺
admin-mg
S'il ne t'a pas prévenu d'une situation particulière qui empêche le contact et que ça se produit du jour au lendemain, oui, pour moi, c'est Ciao !! Belle vie à toi Olympe !
Olympe
  • 6. Olympe | 07/09/2016
Merci pour cet article percutant, franc, réaliste et qui me réconforte en un sens... Pas de nouvelles... Tchao
admin-mg
Coucou, oui le ton est un peu "direct", c'est mon côté maladroit, j'avais prévenu :) mais j'ai du mal à voir les gens souffrir et je ne peux pas offrir mon temps et de l'empathie à tout le monde, même si j'aime le faire quand c'est possible :) les groupes de soutien existent, les assos de femmes de militaire aussi. C'est à chacun de s'y impliquer, moi, je crois que ce n'est pas mon truc, en tout cas, pas comme ça existe actuellement.
Julie
  • 8. Julie | 05/09/2016
Et pourquoi pas un "échange local " entre femmes de mili pour échanger pendant les absences, avoir des liens avec des femmes qui vivent et comprennent la situation ou tout autre échange pour occuper ces longs moments? !
Julie
  • 9. Julie | 05/09/2016
Très direct mais très vrai votre article! Mon mili ma famille mon bonheur! Certaines personnes ne comprennent pas ce genre de situation et ne peuvent pas avoir ce rythme de vie. Ce n'est pas facile tous les jours mais lorsque le couple et la famille s'y retrouve c'est pour le bonheur et le meilleur que la plupart des gens recherchent!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×