Je réponds à tes questions (Part.1)

  • Par adminmacc
  • Le 03/12/2016
  • Commentaires (3)

Je propose de présenter une nouvelle série sur le blog : « Je réponds à vos questions ».

En fait, j'avais déjà commencé ICI, en répondant à cette question : Je n'ai plus de nouvelles, je fais quoi ?"

Pourquoi cette initiative ? Parce que je reçois du courrier avec beaucoup de questions. Je n’ai pas toujours le temps de répondre, mais surtout, ces écrits sont tellement personnels et complexes que  ça me donne l’impression de devoir "donner mon avis sur" ou de "valider" la vie de quelqu’un.

Je ne peux pas me donner un rôle aussi important.

Pourtant, dans ces courriers, les mêmes interrogations reviennent. Depuis que le blog existe et surtout au regard de ma propre expérience d’épouse de militaire, j'y réfléchis beaucoup et j’ai décidé de partager mes « réponses » comme on partagerait des réflexions, qui ne seront donc pas forcément abouties ou définitives. Je veux partager sur un mode plus "instantané" comme si je te parlais d'une idée que j'ai eue, assise sur le bout de ton canapé.

Voici la première question :

Est-ce qu’il faut avoir un caractère particulier pour être une femme de militaire ?

Pour les débutantes, j’avais déjà exploré un peu ce sujet en écrivant 4 bonnes raisons de ne pas sortir avec un militaire (un de mes articles les plus lus). Le but était de donner 4 grandes lignes pour se faire une idée de ce que la vie de conjointe exige et des failles qu’on peut déjà suspecter dans l’idée qu’on s’en fait.

Depuis quelques mois, il y a une réponse un peu particulière qui se dessine dans mon esprit.

J'ai l'impression que pour être femme de militaire, il n'y a pas de caractère particulier, en revanche, je pense que seul un militaire particulier peut avoir "une femme de militaire".

En d'autres termes, il faut vraiment que tu sois tombée sur un homme digne de ce nom pour faire de toi une « bonne femme de militaire ». Car, tu auras beau être une super nana, si tu sens que tu n'existes pas, si on ne te respecte pas, si tu as la sensation d'être une option plutôt qu'un choix, tu ne seras pas heureuse. Tu pourras faire tous les efforts du monde pour remplir au mieux ta mission, si tu n'as pas un bon époux, tu ne seras pas une bonne épouse. 3890445908 917d0e3f0e z

 

Imagine deux danseurs de tango : c'est l'homme qui guide, c'est lui qui entraine sa partenaire et la fait rayonner. Ses mains épousent son corps avec respect et maitrise et elle, elle s'abandonne et accepte d'être "portée" sous le regard du public dans une alliance de grâce et de puissance.

Toute la beauté de la danse est dans ce subtil mélange d'abandon et de connexion. Par le rôle qu'ils ont chacun, ils mettent l'autre en valeur.

Dans ta vie, rappelle-toi ces danseurs. Ce sont les qualités de ton compagnon, sa bienveillance, son empathie, son amour qui feront de toi sa « femme de militaire ». 

Ce que je veux dire, c’est que toute la force et le courage qui seront nécessaires pour affronter les changements, les absences, les crises, seront proportionnels à la qualité de ta relation avec ce militaire. Parce qu’il ne faut pas se voiler la face, en aimant un militaire, une partie de toi s’engage aussi. Ton rythme, ton lieu de vie, vos séparations, vos vacances, vos liens avec vos familles et proches, combien de secteurs de ta vie sont impactés par ce choix ?

 

 

Je lis trop souvent des témoignages de femmes sur les groupes, dans mes mails, des femmes qui s'interrogent surtout sur elles-mêmes, leurs capacités, leur force de caractère. C’est selon moi la première partie de la réflexion. Et je ne parle même pas des situations dramatiques où la confiance a été rompue et où c'est encore une fois la "petite copine" qui se demande si elle est capable de redonner une chance.

Le questionnement ne doit pas se limiter à « est-ce que j’en suis capable ? ». Je pense vraiment que pour suivre son mari dans son engagement, il faut bien plus qu’un caractère particulier, il faut qu’il le mérite. Il faut qu’il soit à la hauteur.

Il faut que sa façon de nous aimer, de nous considérer, de prendre en compte notre vision, nous permette de dépasser les doutes et les peurs. Il faut qu’on sente qu’il a les yeux grands ouverts sur nous, ce qu’on est et ce qu'on fait.

Après presque 7 ans de relation avec mon mari, je me rends compte que c'est ça qui est important. Avoir la certitude que cet homme en vaut la peine. C'est ce qui finit toujours par me venir à l'esprit quand j'ai du mal avec certains aspects de notre vie : je ne suis pas toute seule, c'est aussi son amour qui mène notre danse et qui me rend forte.

 

Photo credit: Konstantin-♂ via Visual Hunt

militaire femme Femme de militaire inspiration

Commentaires (3)

adminmacc
Coucou Gg ! bonnes fêtes à toi !
Gg
  • 2. Gg | 07/12/2016
Bonjour, heureuse de vous retrouvez sur le blog.
Quelle écriture! Cette vérité est si bien écrite. Merci encore.
Bonne fêtes de fin d'année à vous et toutes les familles de militaire par avance, et encore plus pour celle qui connaissent l'absence de leur bien aimé.

Gg
LiLi
  • 3. LiLi | 03/12/2016
Vous avez un talent pour l'écriture. J'aime bien cette image des danseurs et ce que vous dites est tellement vrai.
Merci pour tout ce que vous faites !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×