3615MyLife : Petit moment de bienveillance envers soi

En ce moment, Monsieur est en formation, il ne rentre que le weekend et ça me donne l'occasion de vivre le mode solo avec un enfant en bas âge. Les absences que j'ai connues avec mon fils, étaient moins prolongées dans le temps, là, on en a pour jusque mi décembre.

Ces jours ci, malgré la solitude, je me sens très bien. Et non, ce n'est pas uniquement lié au fait que la maison reste propre bien plus longtemps ! 
 

Je trouve que lorsqu'on va bien, on devrait partager, transmettre notre énergie et essayer d'irradier un peu autour de soi. Lautrec les deux amiesAujourd'hui, j'ai donc envie de partager deux petits "trucs" que j'ai intégrés à ma vie et qui m'aident au quotidien.

La première c'est une technique, j'appelle ça "la technique de la meilleure amie".  On a parfois une petite voix intérieure qui nous sermonne. (attention, je ne parle pas des schizophrènes ! ). Je parle de cette petite voix, ce petit censeur, policier de la pensée, celui qui vient nous dresser des PV à la moindre faiblesse. Elle n'est jamais agréable cette petite voix. Elle parle sèchement, elle nous juge, elle nous rabâche que vraiment on n'est "pas douée", que "les autres s'en sortent mieux" qu'on ferait mieux de se mettre un coup de pied au postérieur. Elle est en grande partie créée et inspirée par les discours tenus par nos parents étant enfant. "Sois comme si" "Pas comme ça" "Fais pas ci" "n'importe quoi"...

Quand ma petite voix devient trop pressante, je m'imagine ma meilleure amie, dans ma situation, avec mes problèmes, qui aurait agi comme moi, qui penserait ce que je pense et qui me raconterait comment elle se voit ("nulle" souvent)  ... alors,  je m'écoute lui parler, lui répondre, la consoler, l'aider si elle me le demande. En gros, je (la) me réconforte. 

On est toujours beaucoup plus souple et tolérant avec sa meilleure amie. Personnellement, j'ai un niveau d'exigence vis à vis de moi même beaucoup trop élevé. Quand je pratique cette technique, ça me permet de lâcher prise, d'accepter, de m'autoriser à sentir les choses, sans jugement, sans sermon, sans violence.

Deuxième "truc" : la TO DO LIST. Ou "liste de choses à faire" (c'est fou comme l'anglais rend tout ça plus glam').

A force d'en réaliser de manière ponctuelle, je me suis décidée à l'intégrer à mon quotidien sous la forme d'un véritable outil d'organisation personnel. Comme je suis très bien équipée au niveau "papèterie" , je m'amuse à la customiser, et je l'affiche sur une porte près de mon coin bureau. C'est une véritable satisfaction de cocher mes petits carrés à chaque tâche réalisée et c'est aussi un moyen vraiment efficace de m'organiser.

La To Do List de novembre est bien chargée et entamée. Elle comporte 4 catégories (Administration (miam, ma préférée!), Boulot, Bricolage, Organisation) + une "Bonus" que j'ai appelée "Les petits +", au programme : se faire un ciné, se chouchouter les pieds, essayer de re-dessiner un peu par exemple. Parce qu'une To Do List c'est aussi un bon moyen de se rappeler à soi :)

Bonne journée !

absence Femme de militaire outils

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×